MÉDAILLE DU SIÈGE D’ANVERS

 

 

 

HISTORIQUE

 

 

En 1831, après la conférence de Londres qui assura l’indépendance de leur pays, les Belges proposèrent la couronne au second fils du Roi Louis-Philippe, le duc de Nemours.
Avec sagesse, Louis-Philippe repoussa cette offre, qui aurait inquiété l’Angleterre, et les Belges prirent finalement pour roi, Léopold de Saxe-Cobourg, veuf de la fille de George IV d’Angleterre.
Le Roi des Pays-Bas, Guillaume 1er, se jugeant lésé, envahit alors la Belgique, qui demanda l’appui de la France.

Le Roi Louis-Philippe répondit en envoyant en Belgique un corps expéditionnaire de la valeur d’un corps d’armée de 34 000 hommes qui après un siège de 25 jours devant la citadelle d’Anvers, tenue par les forces du général hollandais David Chassé, obtint sa reddition le 23 décembre 1832.
Les troupes françaises étaient placées sous les ordres du maréchal Maurice Gérard, aidé d’un état-major constitué par d’anciens officiers de l’Empire, dont le général du génie François Haxo qui dirigea le siège.
Pour commémorer la prise de la citadelle, la Médaille du siège d’Anvers fut créée.
Par ailleurs, un monument fut érigé en l'honneur des français tombés durant cette bataille, mais refusé à Anvers il fut placé à Tournai.

 

 

 

BÉNÉFICIAIRES

 

 

La Médaille du siège d’Anvers récompensait les membres du corps expéditionnaire français en Belgique.

 

 

 

CARACTÉRISTIQUES

 

 

RUBAN

 

 

Aux couleurs nationales tricolores en trois bandes verticales égales : bleu, blanc et rouge.

 

 

INSIGNE

 

 

Médaille octogonale en bronze, du module de 32 mm.
Gravure de Auguste Michaut.

Sur l’avers    : l’effigie du Roi Louis-Philippe entourée par la légende
                      LOUIS - PHILIPPE  ROI  DES  FRANÇAIS.

Sur le revers : le texte  APRÈS  25  JOURS  DE  SIÈGE  LA  CITADELLE  D’ANVERS  EST
                      REMISE  A  LA  BRAVE  ARMÉE  FRANÇAISE  LE  23  DÉCEMBRE  1832.

 

 

 

 

 


Retour liste initiale

 

 

 

 

 

 www.france-phaleristique.com